Diane Montreuil
Leader de la Société de l’Éducation










Diane est une Métisse qui est native et a grandi au Québec. Depuis plus de 30 ans, elle travaille dans le domaine du design et de la vente, mais elle fait aussi son propre travail artistique traditionnel. Elle conçoit des plans pour des cuisines, des salles de bains, des organisateurs d’espace.  Certains de ses projets ont été sélectionnés et publiés dans certains des magazines populaires à Montréal. Elle est également copropriétaire avec sa partenaire dans leur Compagnie "2 Gals et a Hammer Consults Inc.«  (Deux filles et un marteau Consultation Inc).

Diane a voyagé et a vécu au Québec, aux États-Unis, et à travers le Canada. Elle vit maintenant à Toronto depuis plus de 15 ans. Elle a toujours été fascinée depuis son jeune âge par son propre patrimoine et culture autochtone et l'exprime à travers ses œuvres traditionnelles tels que, cuir, tambours, peintures, poupées spirituelles, etc. 

Elle est la co-fondatrice de la compagnie "DancingDeer" avec sa meilleur amie. Elles ont établi plus de 225 points de ventes où leurs créations traditionnelles seront représentées partout aux États-Unis et au Canada, y compris le MuséeMcMichael situé à Kleinburg Ontario, le MuséeMcCord situé à Montréal, le musée indien au New Hampshire USA, et dans différentes Galeries etc.

En tant que responsable du Cercle de l’Éducation, Diane croit fermement que nos jeunes Métis méritent d'être admissibles et d’être reconnus afin de recevoir une bourse d’étude qui leur permettrait d'avoir un avenir meilleur grâce à l'éducation. Pour Diane que ce soit des étudiants de l’Ouest ou de la Côte de l’Est, ils se devraient d’être tous reconnus et égaux , et non pas devenir une séparation politique.

En 2016, elle a enseigné au Musée ROM à Toronto sur Louis Riel et le patrimoine métis aux élèves de 7e année. Cette année, elle a fait du bénévolat au musée ROM en tant que DOCET sur la section autochtone française pour son exposition 2017. Par l'entremise du Conseil scolaire du district catholique de Toronto (TCDSB), elle a fait des présentations à quatre de leurs écoles secondaires sur l’héritage et défis des Métis. En l'automne 2017, TCDSB lui a demandé de siéger au conseil d'administration de leur « Comité consultatif pour l'éducation des autochtones ». Ainsi, le CFMPC sera représenté à la TCDSB.

Visitez: Éducation